Skip to main content

Quelle dette rembourser en premier?

Une personne regarde un reçu en paient des factures.

Bon nombre de diplômés en médecine sont lourdement endettés. Le passage des études à la résidence puis au début de carrière signifie que vous gagnerez un revenu, mais pourrait coïncider avec d’autres grandes et coûteuses étapes de la vie : mariage, achat d’une propriété ou fondation d’une famille. Et le résultat? Encore plus de dettes, et on peut rapidement se sentir enseveli sous les paiements.

Par où commencer, alors? En planification financière, un principe bien établi indique de rembourser d’abord sa dette la plus coûteuse. N’oubliez pas que vous devez tout de même effectuer les versements minimums exigés tous les mois, et à temps, sur vos autres dettes. Les défauts de paiement peuvent nuire à votre cote de solvabilité.

Voici quelques pistes pour organiser vos dettes en ordre de priorité :

Cartes de crédit

Habituellement, de toutes les formes de crédit, ce sont les cartes de crédit qui ont les taux d’intérêt les plus élevés. Au Canada, ils se situent généralement autour de 20 %. Si vous n’êtes pas en mesure de rembourser la totalité de vos soldes, servez-vous de votre ligne de crédit pour le faire. Vous pensez peut-être que vous ne serez pas plus avancé, mais cette opération réduira le montant des intérêts que vous paierez. Si vous payez seulement le minimum exigé pour les cartes de crédit, vous accumulerez d’énormes intérêts.

Ligne de crédit

Le taux d’intérêt sur les lignes de crédit pour étudiants se situe généralement autour du taux de base. Pendant votre résidence, vous pouvez souvent continuer d’utiliser la ligne de crédit qui vous a été consentie quand vous étiez étudiant. Les intérêts sur les sommes empruntées commencent à courir dès que vous retirez des fonds. Lorsque vous remboursez un montant, même de façon provisoire, les intérêts cessent de s’accumuler.

Bon nombre de prêteurs exigent que vous payiez au moins l’intérêt sur les sommes empruntées chaque mois. Certains vous permettent de ne commencer à faire des versements que deux ans après avoir terminé votre résidence ou votre fellowship. Cependant, n’oubliez pas que l’intérêt dû s’ajoute chaque mois au montant emprunté, ce qui augmente la somme que vous devrez rembourser plus tard.

Vous pouvez rembourser le capital en tout temps, puis emprunter de nouveau, jusqu’à concurrence de la limite accordée.

Paiements d’impôt

Si vous êtes travailleur autonome et n’avez pas constitué une société, vous êtes responsable de calculer et de payer votre impôt sur le revenu. Vous devrez probablement payer votre impôt à l’Agence du revenu du Canada (ARC) sous la forme d’acomptes provisionnels trimestriels exigibles le 15 mars, le 15 juin, le 15 septembre et le 15 décembre de chaque année.

Si vous ne versez pas les acomptes provisionnels ou si vous versez des montants insuffisants, vous devrez payer des intérêts et des pénalités.

Les médecins travailleurs autonomes (et leur conjoint) ont jusqu’au 15 juin pour produire leur déclaration de revenus. Cependant, tout impôt exigible devra être payé au plus tard le 30 avril et des pénalités s’appliqueront si vous tardez à produire votre déclaration quand vous avez un solde impayé. Pour les médecins qui gagnent un revenu, mais qui ne sont pas travailleurs autonomes, la date limite pour présenter votre déclaration et payer l’impôt dû est le 30 avril.

Si vous n’êtes pas en mesure de payer votre impôt, l’ARC imposera des intérêts composés quotidiennement sur le montant en souffrance. (Voir L’importance de payer rapidement ses impôts.)

Prêts d’études canadiens

En temps normal, six mois après la fin de vos études, vous devriez commencer à effectuer des versements mensuels. Cependant, en avril 2021, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il suspendait les intérêts sur les prêts d’études canadiens jusqu’au 31 mars 2023 en raison de l’épidémie de COVID-19. Vous n’avez donc pas à vous soucier de rembourser la portion fédérale de votre prêt étudiant avant un bon moment.

Lors d’une année normale, le taux d’intérêt équivaut au taux de base, qui est relativement bas. Chaque année, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 15 % sur les intérêts payés. Vous pouvez profiter de ce crédit si vous avez de l’impôt sur le revenu à payer. Sinon, vous pouvez le reporter d’une année à l’autre jusqu’à ce que vous puissiez l’utiliser, pour un maximum de cinq ans.

Si vous êtes résident en médecine familiale ou médecin de famille, vous pourriez être admissible au programme d’exonération de remboursement du prêt d’études du gouvernement du Canada, lequel accorde une exonération maximale de 8 000 $ par année (40 000 $ au total) en échange d’années de service dans une collectivité rurale ou éloignée mal desservie.

PROCHAINE ÉTAPE : Organiser et simplifier vos responsabilités en matière de dettes peut être un bon point de départ. Votre conseillère ou conseiller MD* peut vous aider à réorganiser vos dettes et à payer le bon montant, au bon moment. 

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.