Skip to main content

Comment augmenter sa cote de crédit au Canada : guide pour les diplômés internationaux en médecine

Couple allongé sur le sol devant un ordinateur portable. La femme tient une carte de crédit.

Si vous avez obtenu votre diplôme en médecine à l’étranger et que vous vous apprêtez à exercer au Canada, vous avez beaucoup de choses à penser. En plus de vous habituer à un nouvel emploi, vous devrez organiser vos finances dans un nouveau pays.

Si vous songez à acheter une maison, à contracter un prêt personnel ou simplement à acquérir une carte de crédit, vous devrez établir et augmenter votre cote de crédit (aussi appelée « pointage de crédit ». Il y a de fortes chances que vous ayez des dettes d’études, mais les agences d’évaluation du crédit (agences de crédit) canadiennes n’importent pas de renseignements provenant de sources internationales. Par conséquent, vous repartirez à zéro, à moins d’avoir un dossier de crédit au Canada. Voici donc quelques conseils pratiques pour augmenter votre cote de crédit.

Faites le bilan de vos finances

La toute première étape consiste à élaborer un plan financier de base. Vous pourrez ainsi établir un budget réaliste et adopter de saines habitudes financières – comme régler vos soldes à temps – afin de démontrer aux agences de crédit que vous êtes financièrement responsable.

Commencez par noter votre revenu, vos dépenses, vos dettes, votre épargne et vos placements, ainsi que vos objectifs financiers. L’idée consiste à dresser un portrait de votre situation financière pour savoir combien vous pouvez dépenser, combien vous devez payer chaque mois et ce qui est à votre portée.

Payez vos factures à temps

Saviez-vous que les agences de crédit ont accès à l’historique de vos paiements de factures? Vous pouvez donc commencer à améliorer votre cote de crédit en réglant vos factures (internet, téléphone cellulaire) à temps.

Ainsi, lorsque vous obtiendrez une carte de crédit, un prêt hypothécaire ou un autre type de prêt, chaque paiement effectué à temps contribuera à augmenter votre cote. Il est préférable de rembourser la totalité de vos soldes, mais si ce n’est pas possible, assurez-vous de toujours effectuer le paiement minimum avant la date d’échéance.

Les défauts de paiement, les comptes en recouvrement et les déclarations de faillite, par exemple, peuvent entacher votre dossier de crédit pendant six ans, voir plus. Si vous avez tendance à rater les échéances, établissez des prélèvements automatiques du montant minimum ou du solde total par l’entremise de votre institution bancaire.

Faites une demande de carte de crédit (et utilisez-la de manière responsable)

Comme nous l’avons constaté, en plus de vous simplifier la vie, la carte de crédit vous aide à augmenter votre cote de solvabilité. En effet, tout paiement effectué à temps, même s’il ne s’agit que du montant minimum exigé, démontre votre responsabilité financière et rehausse votre réputation auprès de l’agence d’évaluation du crédit.

Toutefois, en tant que personne sans dossier de crédit canadien, vous pourriez ne pas être admissible à certaines cartes de crédit offertes sur le marché. Le cas échéant, une carte de crédit garantie par un dépôt, une somme que vous déposez en guise de caution, est facile à obtenir et constitue un bon point de départ. Renseignez-vous aussi sur les solutions pour les nouveaux arrivants, comme le programme BonDébut de la Banque Scotia, qui peut vous aider à obtenir une carte de crédit et d’autres services bancaires.

Ne demandez que le crédit dont vous avez besoin

Lorsque vous faites une demande de crédit – par exemple, un prêt ou une carte de crédit – le prêteur peut faire une enquête de crédit, c’est-à-dire vérifier votre solvabilité. Cette vérification peut entraîner une légère baisse temporaire de votre cote, car elle indique que vous cherchez à obtenir du crédit. Si vous faites de nombreuses demandes en même temps (p. ex., vous souscrivez à une dizaine de cartes de crédit), vous attirerez l’attention des agences de crédit, qui réduiront considérablement votre cote de crédit.

Celles-ci tiennent également compte des types de crédit que vous avez (cartes de crédit, prêt hypothécaire et autres), et lorsque vous les diversifiez, vous améliorez votre cote.

Mais n’y pensez pas trop, et essayez plutôt d’évaluer toutes les options qui s’offrent à vous avant de soumettre une demande de crédit pour ne pas attirer l’attention. Si vous avez besoin de différents types de crédit, évitez de faire plusieurs demandes dans un court laps de temps ou faites une demande qui englobe plusieurs produits dans la même enquête de crédit. Votre institution financière saura vous guider.

Demandez une ligne de crédit personnelle

S’il vous arrive d’avoir besoin de liquidités, évitez d’utiliser l’avance de fonds sur votre carte de crédit. Son taux d’intérêt est généralement très élevé et les intérêts s’accumulent rapidement, ce qui rend le remboursement plus difficile. Demandez plutôt une ligne de crédit personnelle (aussi appelée marge de crédit), qui offre des modalités de remboursement souples et des taux d’intérêt faibles. Là encore, vous devez effectuer vos paiements mensuels à temps, même s’il ne s’agit que du montant minimum exigé.

Vérifiez votre taux d’utilisation du crédit

Une fois que vous avez obtenu votre crédit, il faudra surveiller votre taux d’utilisation, c’est-à-dire votre solde dû actuel par rapport à votre limite de crédit. Par exemple, si votre carte de crédit a une limite de 10 000 $ et que votre solde est de 1 000 $, votre taux d’utilisation du crédit est de 10 %. (Lorsque vous ouvrez plusieurs comptes de crédit, le taux d’utilisation est calculé en fonction de l’ensemble de ces comptes.) Bien que la plupart des gens accumulent des dettes à l’occasion, il est important de ne pas les laisser exploser. Assurez-vous de maintenir le taux d’utilisation du crédit en bas de 30 %.

Vérifiez votre cote de crédit (régulièrement!)

Chaque mois qui passe, vos habitudes financières contribuent à bâtir votre dossier de crédit; et en six mois environ, vous aurez établi une cote de crédit auprès des agences d’évaluation. Il serait bon de vérifier votre cote de crédit avant d’effectuer un achat important ou de demander un prêt (hypothécaire ou autre), car vous pourriez vous en servir pour décrocher un meilleur taux d’intérêt ou négocier les modalités du prêt.

Vous pouvez obtenir votre cote de crédit auprès des agences d’évaluation Equifax et TransUnion, ou par l’entremise d’un tiers fournisseur. Les deux agences vous fourniront gratuitement votre rapport de solvabilité. L’accès à votre dossier n’a aucun effet sur votre cote de crédit. Si vous utilisez un autre fournisseur, assurez-vous d’en choisir un qui ne donne pas lieu à une enquête de crédit qui peut nuire à votre pointage. Certaines institutions financières, comme la Banque Scotia, vous permettent d’accéder à votre dossier de crédit en tout temps, par l’entremise de leur site Web ou de leurs services bancaires mobiles.

Le mot de la fin

L’établissement d’un bon dossier de crédit prend du temps. Un plan bien ficelé et de saines habitudes financières vous permettront d’augmenter votre cote de crédit dès votre première année au Canada. Une conseillère ou un conseiller MD* peut également travailler avec vous pour élaborer un plan et établir des assises financières solides.

*Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.